La santé passe par les aliments!

Les Probiotiques et la Santé

La santé intestinale est un sujet à la mode depuis quelques années, car nous commençons à mieux comprendre le rôle important que joue notre microbiome intestinal (ou microbiote) dans notre santé globale. L’une des meilleures façons de favoriser la santé intestinale est de consommer davantage d’aliments probiotiques. Vous ne savez pas ce que sont les aliments probiotiques et lesquels sont les meilleurs à consommer ? Voici les détails.

Qu’est-ce que le microbiome?

Nos microbiomes ou microbiotes sont des l’ensemble des microorganismes qui vivent en nous (bactéries et levures) et qui sont logés dans le tractus digestif.

images au microscope électronique montrant les probiotiques , soit les bonnes bactéries. Image en bleue et vert

Ils sont extrêmement importants pour la santé globale. Vous pouvez renforcer votre microbiome avec des aliments tels que le chou fermenté, le kombucha, le yaourt et le kéfir. Les suppléments de probiotiques sont généralement sûrs, mais demandez à votre médecin quel type de supplément vous convient le mieux. Si vous avez une infection, un antibiotique utilisé correctement est souvent le meilleur moyen de guérir rapidement.

Pourquoi les probiotiques sont-ils si populaires ?

Les cultures traditionnelles utilisent de nombreux produits fermentés qui favorisent un équilibre bactérien ou microbiome sain.

Lorsque la recherche a découvert que certaines bactéries étaient pathogènes, ou provoquaient des maladies, on a pensé que toutes les bactéries devaient être éradiquées. Les antibiotiques sont sans aucun doute un traitement médical très important qui a sauvé de nombreuses vies. Cependant, ils sont souvent utilisés trop fréquemment au détriment de notre microbiome délicatement équilibré.*

image dessinée d'un savant avec une moustache grise et de grosse lunettes bleue, portant une blouse blanche et des chaussures de type chausson charentaise et disant en pointant son doigt de la main droite en l'air et portant de sa main gauche un livre: "les antibiotiques ce n'est pas automatiques!"

Au cours des dernières décennies, la recherche s’est concentrée sur les bonnes et les mauvaises bactéries, et sur les bonnes bactéries que nous pouvons utiliser pour préserver notre santé. Les probiotiques sont de bonnes bactéries qui constituent un élément clé de notre microbiome intestinal. Actuellement on essaye de moins utiliser les antibiotiques pour préserver cette flore intestinale intact: « les antibiotiques ne sont pas automatiques! »

Quels aliments sont de bonnes sources de probiotiques ?

La plupart du temps, nous pensons aux probiotiques comme à un supplément à prendre sous forme de pilules ; cependant, ils sont présents dans de nombreux aliments sains et il existe plusieurs façons d’en faire profiter notre organisme. Les aliments frais, entiers et non transformés contiennent souvent des bactéries bénéfiques sans préparation particulière. 

Le kombucha est une boisson à base de thé fermenté très tendance que vous pouvez trouver dans les magasins ou préparer chez vous avec une culture de départ. Vous pouvez également prendre les probiotiques du kombucha dans une capsule. 

D’autres aliments probiotiques courants sont le yaourt, le vinaigre de cidre, le natto, le miso, le tempeh et le kéfir. Il est facile de fabriquer ses propres produits probiotiques fermentés avec des levures de base.

Que sont les prébiotiques ?

plateau blanc sur un torchon blanc et une table marron claire en bois et contenant 2 bananes mûres, 3 pommes rouges, 1 yaourt de pot en verre et avec une cuillère à l'intérieures, un pot de lait en verre avec un bouchon marron, un bol avec des amandes, un oignon, une gousse d'ail, des tronçons de poireaux et en dehors du plateau 1 oignon, 1 ail et 2 morceaux de poireaux

Les prébiotiques sont des substances alimentaires composées généralement de sucres liés connus sous le nom d’ oligosaccharides et de polysaccharides à courte chaîne, qui sont censés promouvoir de façon sélective la croissance de certaines bactéries de type probiotique ou l’activité du microbiote et qui apportent un bénéfice à la santé .

Vous pouvez prendre des prébiotiques sous la forme d’un supplément de fibres, ou simplement adopter un régime alimentaire riche en fibres. 

Quels sont les avantages des probiotiques pour la santé?

Les probiotiques sont devenus une thérapie populaire et efficace pour soutenir la fonction du système immunitaire.

Les intestins jouent un rôle important dans notre système immunitaire, c’est pourquoi la santé intestinale est si importante pour notre santé générale et notre immunité. Une faible diversité dans les écosystèmes que sont nos microbiomes peut être la cause non seulement de maladies digestives, mais aussi de problèmes de peau, de rhumes fréquents, de maladies auto-immunes et d’autres infections chroniques et aiguës.

Le terme courant pour désigner un microbiome malsain est la dysbiose. La composition de notre flore intestinale change au fil du temps et en fonction de notre régime alimentaire et de notre situation géographique. Les infections fongiques (infection par des champignons) peuvent également être le résultat d’une dysbiose.

Les probiotiques ont prouvé le bon maintien du système immunitaire.

Les avantages des probiotiques

1) Pour les problèmes digestifs

Une méta-analyse de 2012 a révélé que les probiotiques peuvent être utiles pour un large éventail d‘infections et de troubles gastro-intestinaux.

Les probiotiques aident au fonctionnement de la muqueuse intestinale, ce qui peut améliorer la capacité à combattre les infections qui provoquent des symptômes digestifs désagréables. Il existe de nombreuses souches différentes de probiotiques, et des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer quelles souches, quel dosage et quelle fréquence sont les meilleurs pour combattre chaque type d’infection ou de dysfonctionnement du microbiome.

Les différents types de probiotiques peuvent également avoir des effets différents selon les personnes.

2) Les maladies saisonnières

De nombreuses études menées sur des personnes de tous âges ont montré qu’il pouvait y avoir un lien entre la supplémentation en probiotiques et la réduction des risques de rhume, de grippe et d’autres maladies respiratoires saisonnières aiguës. Les personnes de tous âges qui prennent des probiotiques ont besoin de moins de prescriptions d’antibiotiques et manquent moins de jours de travail ou d’école.

3) Maladie auto-immune

Il a été proposé que l’augmentation de l’utilisation des antibiotiques soit liée à l’augmentation de nombreux types de maladies auto-immunes. Des essais contrôlés randomisés ont révélé que les probiotiques peuvent aider à soulager l’inconfort associé aux maladies rhumatologiques auto-immunes et aux troubles digestifs auto-immuns.

Un examen de la recherche effectué en 2019 a révélé qu’il pourrait y avoir un lien bénéfique important entre la supplémentation en probiotiques et l’amélioration des résultats dans la trajectoire de la maladie du lupus érythémateux systémique (LES). La dysbiose intestinale chez les patients atteints de LED (lupus érythémateux disséminé) a été corrélée à de moins bons résultats, en particulier lorsque les niveaux d’espèces de Lactobacillus et de Bifidobacterium étaient faibles. L’article se concentre sur la recherche sur les rats et fait beaucoup de liens théoriques, mais la supplémentation en probiotiques peut aider à maintenir un cœur et des reins sains chez les patients atteints de LED. D’autres recherches sont nécessaires pour confirmer cette conclusion.

Un article de 2018 a passé en revue les recherches liant diverses maladies auto-immunes, en particulier la thyroïdite auto-immune, à la dysbiose intestinale. Un regard complet sur l’amélioration de la santé intestinale peut être bénéfique pour les personnes atteintes de thyroïdite auto-immune.

4) Maladies gynécologiques

Les infections vaginales fréquentes ont été liées à un mauvais équilibre des bactéries dans le tractus vaginal, en particulier à de faibles niveaux de Lactobacillus. Lactobacillus rhamnosus et Lactobacillus reuteri sont deux types particuliers de bactéries qui ont des effets bénéfiques sur la santé de la vessie et du vagin. Ces bonnes bactéries empêchent les mauvaises bactéries et les champignons pathogènes de causer des maladies en inhibant leur adhésion à la muqueuse, c’est-à-dire la paroi du tractus vaginal. 

De multiples études menées au cours des dernières décennies ont examiné l’utilisation de probiotiques comme traitement complémentaire aux antibiotiques pour les femmes souffrant d’infections urinaires fréquentes ou récurrentes, l’une des infections aiguës les plus courantes chez les femmes adultes. C’est particulièrement le cas chez les femmes qui ont pris fréquemment des antibiotiques.

5) Problème dermatologique

La prise de probiotiques par voie orale ou l’utilisation de produits probiotiques topiques peut aider les affections cutanées liées à la santé intestinale ou aux maladies auto-immunes.

Les affections cutanées allergiques peuvent être liées à des perturbations intestinales du microbiome, ce qui peut entraîner des intolérances alimentaires et des problèmes digestifs.

En 2013, des chercheurs ont trouvé des preuves que Bifidobacterium infantis pourrait être bénéfique pour les personnes souffrant d’affections telles que le psoriasis et le syndrome de fatigue chronique.

Ce type spécifique de bactéries est souvent inclus dans les suppléments pour fortifier le système digestif.

6) Les infections chez les enfants

Une revue systématique de 2016 des essais contrôlés randomisés, qui comprenait 23 essais impliquant 6 269 enfants, a révélé que la supplémentation en probiotiques diminue significativement l’incidence des enfants, du nouveau-né à l’âge de 18 ans, ayant au moins une infection des voies respiratoires par an. 

Une revue de 2019 des essais contrôlés randomisés a révélé que les probiotiques peuvent aider les enfants à éviter les infections aiguës de l’oreille, ainsi qu’à minimiser le risque de devoir prendre des antibiotiques pour tout type d’infection. Les effets indésirables dans ces études sont minimes. Cependant, la dose optimale, la souche et la fréquence de la supplémentation en probiotiques doivent être étudiées plus avant pour mieux conseiller le traitement. 

Une autre étude de 2019 a révélé que la supplémentation en probiotiques chez les enfants est associée à une réduction du besoin d’antibiotiques sur ordonnance pour les infections gastro-intestinales aiguës, les infections de l’oreille et les infections respiratoires. 

7) Les problèmes psychologiques

Des études ont mis en évidence un lien entre le microbiote intestinal et le système nerveux central. Ce lien est connu sous le nom d’axe intestin-cerveau.

Certains scientifiques pensent que les bactéries présentes dans l’intestin pourraient affecter le système nerveux et la façon dont les gens pensent et se sentent.

Ces résultats suggèrent que les probiotiques pourraient un jour contribuer au traitement des problèmes de santé mentale, tels que l’anxiété et la dépression, et peut-être aussi de certaines maladies neurologiques.

8) Problème de cholestérol

Une revue scientifique en 2017 a conclu que la consommation d’aliments contenant des bactéries probiotiques Lactobacillus pouvait réduire les niveaux de lipoprotéines de basse densité (LDH), ou « mauvais » cholestérol, ainsi que le cholestérol total.

Toutefois, l’efficacité peut dépendre du type et du dosage du supplément. D’autres études sont nécessaires pour confirmer les résultats et préciser quels probiotiques seraient utiles.

9) Action sur la pression artérielle

Une revue a constaté que le lait fermenté avec des souches de Lactobacillus peut contribuer à abaisser la pression artérielle.

La revue a également montré que la consommation de probiotiques pouvait entraîner une augmentation des niveaux de vitamine D – qui aide à prévenir l’hypertension artérielle – dans le sang.

Si d’autres recherches confirment que les probiotiques peuvent aider à gérer la pression artérielle, ces bactéries pourraient un jour jouer un rôle dans le traitement et la prévention des maladies cardiaques.

10) Améliore l’absorption des aliments

Manger les aliments les plus sains du monde ne sert à rien si votre système digestif ne peut pas décomposer les nutriments ! C’est pourquoi des bactéries gastro-intestinales saines sont si importantes.

Environ 90 % de l’absorption des nutriments se fait dans l’intestin grêle, et la population de la microflore intestinale doit donc être maintenue au mieux. C’est là que vos bactéries « amies » décomposent les aliments en nutriments qui peuvent passer dans la circulation sanguine et être utilisés par l’organisme.

Les personnes souffrant de maladies inflammatoires de l’intestin, comme la maladie de Crohn, ou de tout autre type de trouble gastro-intestinal ont souvent du mal à absorber les nutriments contenus dans les aliments.

Outre l’amélioration de l’état nutritionnel par la réduction des effets de la diarrhée, de nombreuses recherches montrent aujourd’hui que les probiotiques et les prébiotiques peuvent contribuer à améliorer l’absorption des micronutriments, y compris les vitamines et les minéraux des aliments que nous consommons. Les micronutriments sont des composés organiques ou inorganiques présents en petites quantités dans les aliments, et sont essentiels à une bonne santé.

11) Rétablissement de la fonction intestinale

Les probiotiques aident non seulement à restaurer l’intégrité de la paroi intestinale, mais aussi la composition du microbiome intestinal. Les suppléments peuvent aider à introduire de nouvelles souches bénéfiques dans les populations microbiennes naturelles de l’intestin et à stimuler la diversité des bactéries saines.

Cela revient à ajouter des « armées » supplémentaires de cellules immunitaires combattant les maladies dans votre intestin, ce qui permet d’atténuer toute inflammation causée par des infections et de réduire le risque d’autres maladies.

La prise de probiotiques dans le cadre de votre régime alimentaire quotidien contribue même à protéger l’intestin contre les maladies intestinales inflammatoires telles que la colite ulcéreuse. Il est également prouvé que les probiotiques peuvent améliorer la colite ulcéreuse et aider l’intestin à retrouver son fonctionnement normal et sain.

L’espèce probiotique Lactobacillus est particulièrement utile à cet égard, des études ayant montré qu’elle peut favoriser l’intégrité de la barrière intestinale. Lactobacillus aide également à maintenir la tolérance immunitaire du tube digestif et à réduire la translocation des bactéries à travers la muqueuse intestinale.

En prime, il a été constaté que le Lactobacillus réduit la prolifération des agents pathogènes à l’origine des infections gastro-intestinales.

12) Réduit les ballonnements intestinaux

Les gaz intestinaux sont souvent le résultat d’un trop grand nombre d’espèces de mauvaises bactéries dans l’intestin, qui provoquent une mauvaise fermentation des aliments.

Le gaz est en fait un sous-produit normal de la digestion, et contient une combinaison d’oxygène, d’azote, d’hydrogène, de dioxyde de carbone et souvent de méthane.

Nos intestins contiennent de grandes quantités de bactéries qui sont nécessaires à la décomposition des aliments que nous mangeons. Ces bactéries aident également à consommer l’excès de gaz.

Ce sont les bactéries « amies » de notre intestin qui absorbent les gaz. Plus nous avons de colonies de bactéries amies, moins il y a de gaz ! Mais l’inverse est également vrai : lorsque nous avons de grandes quantités de mauvaises bactéries, nous avons plus de gaz et de flatulences.

Heureusement, on a découvert que certaines souches de probiotiques peuvent aider à soulager les gaz et les ballonnements. Bien que les scientifiques ne sachent pas exactement comment cela fonctionne, il semble que Lactobacillus acidophilus et Bifidobacterium lactis puissent réduire la production de gaz dans l’intestin.

Ils contribuent également à évincer les populations microbiennes malsaines et à empêcher la création de gaz supplémentaires. Cela peut faire une énorme différence dans la quantité de ballonnements et de flatulences qu’une personne ressent au cours d’une journée normale.

13) Protège contre la résistance aux antibiotiques

Selon l’Organisation mondiale de la santé, l’une des menaces sanitaires les plus graves de notre époque est la résistance mondiale aux antibiotiques. Cette résistance résulte d’une prescription et d’une utilisation excessives d’antibiotiques pour des affections mineures (comme les rhumes), ce qui permet aux bactéries de s’adapter aux médicaments de telle sorte qu’elles ne sont plus inhibées par ceux-ci.

On pense que la solution à ce problème réside dans les probiotiques. Contrairement aux antibiotiques, les probiotiques favorisent le développement de bactéries saines pour éliminer les mauvaises bactéries, renforçant ainsi le système immunitaire naturel.

De cette façon, les probiotiques pourraient être en mesure de réduire le risque de résistance aux antibiotiques en reconstituant les populations qui sont souvent perdues à cause des traitements antibiotiques. Les antibiotiques tuent les bonnes bactéries de votre intestin, mais les probiotiques peuvent les remplacer.

Dans certains cas, bien sûr, le traitement par antibiotiques est indispensable. Cependant, les experts de la santé suggèrent qu’une supplémentation en probiotiques peut en fait renforcer l’efficacité des antibiotiques et réduire la probabilité de devenir résistant.

De nombreuses études ont suggéré que les probiotiques peuvent réduire le risque de certaines maladies infectieuses, réduisant ainsi le besoin d’antibiotiques.

 

Articles similaires