La santé passe par les aliments!

Que manger après une coloscopie ?

Une coloscopie est un test de dépistage. Elle est utilisée pour détecter des problèmes de santé potentiels dans le côlon, tels que les polypes et le cancer colorectal.

Ce que vous mangez et buvez après l’intervention est important. Les préparations auxquelles vous avez été soumis pour la coloscopie sont déshydratantes, il est donc vital de réinjecter des liquides et des électrolytes dans votre organisme.

Votre médecin peut vous recommander de manger avec modération, voire de ne pas manger du tout, dans les heures qui suivent immédiatement l’intervention. Pour le reste de la journée et le jour suivant, il vous conseillera de boire beaucoup de liquide et de manger des aliments mous et faciles à digérer qui n’irriteront pas votre côlon.

Ces précautions diététiques ne sont généralement requises que pour une journée, mais chaque personne est différente. Si votre organisme ne tolère pas immédiatement votre régime habituel, continuez à manger des aliments mous et liquides pendant un jour ou deux de plus.

Aliments que vous pouvez manger après une coloscopie

Après une coloscopie, vous devez manger et boire des aliments qui ménagent votre système digestif. Boire beaucoup de liquide et d’aliments à base de liquide vous aidera à éviter la déshydratation.

Votre médecin peut également vous recommander de suivre un régime alimentaire doux et pauvre en résidus immédiatement après l’intervention. Il s’agit d’une quantité limitée de produits laitiers et d’aliments pauvres en fibres, qui sont faciles à digérer et produisent moins de selles.

Les aliments et les boissons à consommer le lendemain de votre coloscopie sont les suivants :

  • boissons contenant des électrolytes
  • eau
  • jus de fruits
  • jus de légumes
  • tisane
  • biscuits salés
  • crackers
  • soupe
  • compote de pommes
  • œufs brouillés
  • légumes tendres et cuits
  • fruits en conserve, comme des pêches
  • yogourt
  • Jell-O
  • pudding
  • pomme de terre en purée ou cuite au four
  • pain blanc ou toast
  • beurre de noix lisse
  • poisson blanc mou
  • beurre de pomme

Ce qu’il ne faut pas manger après une coloscopie

Une coloscopie ne dure que 30 minutes environ, mais votre organisme peut avoir besoin d’un temps de récupération. Cela est dû en partie à la procédure elle-même, et en partie à la préparation intestinale que vous avez subie avant.

Pour faciliter la guérison, il est bon d’éviter les aliments difficiles à digérer le jour suivant. Cela inclut tout ce qui pourrait irriter vos intestins, comme les aliments épicés et ceux riches en fibres. Les aliments lourds et gras peuvent également augmenter la sensation de nausée après une anesthésie générale.

De l’air est introduit dans le côlon pendant l’intervention, afin qu’il puisse rester ouvert. Pour cette raison, il se peut que vous expulsiez plus de gaz après l’intervention que vous ne le faites normalement. Si c’est le cas, vous pouvez éviter les boissons gazeuses, qui ajoutent davantage de gaz dans votre organisme.

Si vous avez subi l’ablation d’un polype, votre médecin peut vous recommander des recommandations diététiques supplémentaires. Vous devrez notamment éviter les aliments tels que les graines, les noix et le pop-corn pendant deux semaines supplémentaires.

Les aliments et les boissons à éviter le lendemain de votre coloscopie sont les suivants :

  • les boissons alcoolisées
  • steak, ou tout type de viande dure et difficile à digérer
  • pain complet
  • craquelins à grains entiers, ou craquelins avec des graines
  • légumes crus
  • maïs
  • légumineuses
  • riz brun
  • fruits avec la peau
  • fruits secs, tels que les raisins secs
  • noix de coco
  • les épices, comme l’ail, le curry et le poivre rouge
  • les aliments très assaisonnés
  • les beurres de noix croquants
  • pop-corn
  • aliments frits
  • noix

Les meilleures pratiques pour prendre soin de votre côlon

Le côlon, également appelé gros intestin ou intestin, est un élément essentiel du système digestif. Pour le garder en bonne santé, vous devez bénéficier une coloscopie tous les 5 à 10 ans, à partir de 50 ans. La plupart des gens ne doivent bénéficier ce dépistage qu’une fois par décennie.

Prendre soin de son côlon ne se limite pas à un dépistage régulier. Il faut aussi manger sainement, maintenir son indice de masse corporelle dans une fourchette saine et éviter les choix de vie malsains.

Moins de 10 % des cancers du côlon sont dus à l’hérédité. Les habitudes saines ont un effet important sur la santé de votre côlon.

Selon une étude de 2015, l’obésité, en particulier l’obésité abdominale, et le diabète de type 2 sont des facteurs de risque de cancer du côlon. Des facteurs alimentaires sont cités dans l’article comme augmentant ce risque.

Les aliments sains à consommer comprennent :

  • les fruits
  • les légumes
  • des protéines maigres
  • les céréales complètes
  • produits laitiers à faible teneur en matières grasses, comme le yaourt et le lait écrémé

Les aliments malsains à éviter sont:

  • les desserts et les aliments riches en sucre
  • les aliments riches en graisses saturées, comme les fast-foods
  • la viande rouge
  • la viande transformée (charcuterie)

Fumer des cigarettes ou utiliser d’autres produits du tabac n’est pas recommandé pour la santé du côlon.

Rester actif, notamment en faisant de l’exercice, est également important pour la santé de votre côlon. L’exercice contribue à réduire le taux d’insuline. Il contribue également à maintenir le poids à un niveau bas.

Selon une étude de 2016, les personnes qui pratiquent une activité physique ont 27 % moins de risques de développer un cancer du côlon que les personnes qui ne sont pas actives physiquement.

Articles similaires